«ShapeBinder». Ai-je atteint leur limite?

Forum destiné aux questions et discussions en français
Forum rules
Règles du forum et informations utiles.

VEUILLEZ LIRE CECI AVANT DE DEMANDER DE L'AIDE
Post Reply
OrtiCaire
Posts: 22
Joined: Sat Feb 20, 2021 10:00 am

«ShapeBinder». Ai-je atteint leur limite?

Post by OrtiCaire »

Salut à tous.

A vouloir trop jouer l'apprentis sorcier. Je pense avoir tout cassé. :shock:

Voici ce qui est arrivé. Je voulais faire un montage en 3 planches. Avec 2 montants symétrique.
Et une 3ème (la traverse) traversant les 2 précédentes via un montage en queue d'aronde.

Pour ce faire j'ai créer des shapebinder de chaque montants. J'en est choisis un pour faire l'esquisse de la traverse. J'ai utiliser l'option «arrête lier» pour récupérer les arrête des 2 shapebinder. La pièce ce fait à la perfection. :P
Image

Je tente un truc. Éditer l'esquisse du montant pour voir ce qui ce passe.
J'ajoute de la matière (le petit triangle)
Image

Et là. pouf . Tout cassé.
Suis-je arrivé aux limite des shapebinder? Ou alors (et je pense que c'est ça) je m'y prend mal? 
Image

Merci encore à tous ceux qui prennent de leur temps pour m'aider à progresser.
:)
Attachments
shape.FCStd
(35.3 KiB) Downloaded 7 times
User avatar
-alex-
Posts: 1091
Joined: Wed Feb 13, 2019 9:42 pm
Location: France

Re: «ShapeBinder». Ai-je atteint leur limite?

Post by -alex- »

En ajoutant des segments supplémentaires au contour de ton esquisse tu as augmenté le nombre de face de ton solide. OCCT a renuméroté les références des éléments (sommets, arrêtes, faces) de ton solide. C'est le problème du renomage topologique. C'est la limite du système.
Plus tu as de fonctions dépendantes plus ça met la pagaille.
Il y a des techniques pour limiter l'instabilité. Créer des références dépendantes multiples est déconseillé. Tant que tu ne modifie pas tes objets en amont il n'y à pas de problème. Mais lorsque tu le fait tout explose.
Par exemple une esquisse qui était plaquée sur la face plane peu se retrouver sur une autre face qui elle est cylindrique, l'esquisse sera lors en erreur, le solide qui en dépend aussi et ainsin de suite.
OrtiCaire
Posts: 22
Joined: Sat Feb 20, 2021 10:00 am

Re: «ShapeBinder». Ai-je atteint leur limite?

Post by OrtiCaire »

Merci pour la réponse.
Ça confirme mon hypothèse.
Donc, pour arriver a mon résultat, il vaut mieux que je créer un body sur un plan d'origine. Que je déplacerais au bon endroit.
Ça demandera plus de contrainte. Mais gagnera en stabilité.
Je vais continuer mes test
User avatar
-alex-
Posts: 1091
Joined: Wed Feb 13, 2019 9:42 pm
Location: France

Re: «ShapeBinder». Ai-je atteint leur limite?

Post by -alex- »

Exact, si tu te bases sur les plans d'origine il n'y pas de problème car ils sont stable. C'est le conseille de la documentation.
Ils sont stable, mais ils sont surtout fixe, donc tu perds aussi tout l'associativité que tu avais en te basant sur des faces du modèle.
Pour moi c'est soigner une entorse en amputant la jambe.
Moi je préfère tout de même plaquer mes esquisses sur les faces du modèle lorsque cela en vaut la peine, je parle pour le contexte PartDesign bien sûr.
Mais c'est valable avec le flux Part aussi dès qu'il y a des opérations booléenees.
Il faut choisir les faces de l'objet le plus en amont dans l'arbre de façon à avoir une stabilité totale maximum. Pour les Xref ou toute référence sur arrête il faut choisir l'arrête ou le sommet de l'esquisse le plus en amont possible aussi. Si si, tu verra il y a toujours un élément très en amont qui correspondra à ton besoin.
Cela est un peu contre intuitif car à l'encontre de l'affichage par défaut dans l'arbre PartDesign qui montre par défaut la dernière fonction (donc la moins stable topologiquement). Il faut jouer de la barre espace et montrer/cacher les fonctions suivant ton besoin de sélection.

Avec cette stratégie ton modèle sera beaucoup plus stable, mais si tu mofifies tes esquisses alors ça cassera à nouveau car elle sont les objets les plus en amont.
Conclusion: il faut prévilégier les esquisses simple, et multiplier les fonctions, ainsi tu reduis le risque de modification des dites esquisses.
Par exemple pour ta pièce la bonne stratégie serait d'ajouter ta forme en V avec une esquisse dédiée. Ainsi tu ne modifies pas l'equisse du bloc de base, et les éventuelles esquisses qui sont plaquées dessus restent stable.
J'espère que c'est claire, pour moi c'est la routine, mais à expliquer c'est un peut long :?
Edit : typo
Last edited by -alex- on Wed Nov 24, 2021 9:46 pm, edited 1 time in total.
OrtiCaire
Posts: 22
Joined: Sat Feb 20, 2021 10:00 am

Re: «ShapeBinder». Ai-je atteint leur limite?

Post by OrtiCaire »

La réponse est mieux que j'espérais !
C'est parfait, tout est plus clair.
Dès que j'ai le temps je testerais cette méthodologie.
myf
Posts: 41
Joined: Thu Mar 19, 2015 4:13 pm

Re: «ShapeBinder». Ai-je atteint leur limite?

Post by myf »

Bonjour,

Grand merci Alex ! pour ta synthèse très bien articulée et expliquée.

J'ajoute pour OrtieCaire qu'une version en développement de Freecad https://github.com/realthunder/FreeCAD_ ... s/tag/0.11 de Realthunder est compatible avec la version officielle de Freecad et évite pas mal des problèmes lorsque les sommets et arrêtes sont renumérotées par le système. J'utilise cette version, en installant uniquement l'énorme fichier .AppImage de près de 1GB sur une machine sous ubuntu.

Sa principale différence avec la version de base est qu'elle garde "raisonnablement" les mêmes indices aux (presque) mêmes points sur une esquisse.

Avec la version standard changer uniquement une dimension ou effacer un point pour le remettre 1cm plus loin démolit tout ce qui est construit à partir de l'esquisse précédente et déplace les sommets, arrêtes et faces aux endroits les plus improbables.
La version de RealThunder laisse les mêmes noms aux mêmes points, même si l'utilisateur a changé légèrement les distances entre deux points ou modifie (par effacer / redessiner) une arrête. Cependant ces deux versions provoquent des erreurs comme celle que tu montres si on transforme un cercle (avec une seule arrête circulaire) en un ovale avec deux demi-cercles et deux segments.

Le second avantage de cette version est que les messages d'erreurs dans les lissages sont plus explicites. Une arrête modifiée ou disparue dans la fonction d'un lissage (ou pipe) s'affiche explicitement en rouge dans un menu à gauche. C'est très facile à corriger en cliquant dessus.

Des plus compétents que moi n'hésiteront pas à compléter, contredire ou expliquer ce que j'ai compris des deux versions. En tout cas je préfère de loin celle de RealThunder !

Cela ne m'empêche pas d'appliquer les conseils qu'Alex pose et explique dans le message précédent !

Je construis toutes les esquisses sur les plans à "la racine de l'objet", en mettant le curseur surligné sur le NonDuFichier de l'objet (et pas sur le corps) ni sur les faces ou les fonctions qui en découlent.

Les esquisses s'appellent par exemple XY_plane et ont le mode d'accrochage "Face du plan". J'ai eu des surprises avec les autres configurations, en particulier sur les "lissages" et "balayages". Sur toutes ces esquisses je peux faire un éventuel déplacement ou rotation... Une esquisse accompagnée d'une petite spatule est pour moi "mauvais signe", pour obtenir un fonctionnement "normal" de freecad je dois effacer cette spatule, je crois que c'est en choisissant effectivement le mode d'accrochage "Face du plan" et pas le mode désactivé.

Enfin quelques lissages ou balayages ont une étiquette à la suite de l'icône "pipe" : je ne comprends pas du tout ce qu'elle signifie, ce qui change des autres lissages, et comment elle est arrivé en plus ici !

Je dévoile mes outils "très rudimentaires" sur freecad... Ce n'est pas académique, mais c'est comme cela que je l'utilise...

Bonne soirée !

F.
User avatar
-alex-
Posts: 1091
Joined: Wed Feb 13, 2019 9:42 pm
Location: France

Re: «ShapeBinder». Ai-je atteint leur limite?

Post by -alex- »

Hehe, c'est vrai que cette fois j'ai oublié de mentionner la branche Linkstage3 de @realthunder comme bonne alternative, @myf tu as très bien fait d'en parler ;)
Je tiens juste à préciser que si le problème de nommage topologique est surmonté dans cette branche, et qu'il n'est plus vraiment nécessaire de suivre les indications de mon poste précédent, il peut être souhaitable de les appliquer tous de même car cela permet de paralleliser les relations de dépendance au lieu de les cumuler en série. Et donc il est plus facile ainsi de réorganiser la position des fonctions dans l'arbre du modèle, ou d'en supprimer sans casser des références.
La méthode que j'ai présenté couplée à Linkstage3 donne les meilleurs résultats, les modèles les plus robustes.
Gardez tous de même à l'esprit que les modèles fait avec Linkstage3 (en développement permanents) sont sensés être compatible avec FC standard, mais ce n'est pas 100% garanti sans bug.
Post Reply